Rechercher
  • Rachel Hemes

Soyez Créative avant d'être Réactive




J’avais très envie de vous partager aujourd’hui un concept que j’ai découvert par Brian Johnson, un américain qui a passé beaucoup d’années à lire et à résumer énormément de bouquins, et qui s’applique aussi à les mettre en pratique et à les transmettre.


Ce concept le voici :

« Soyez Créative avant d’être Réactive ».

Créative, Réactive - Les lettres de ces deux mots sont les mêmes, déplacez la lettre C et vous obtenez tout autre chose, et des résultats très différents !


Qu’est-ce que ça veut dire « être réactive » ?

Ça signifie parer à l’urgent, à ce qui requiert notre attention, ce qui « pop » sous nos yeux ou à nos oreilles, et qui n’est pas nécessairement important… C’est consulter son smartphone juste avant de s’endormir… et comme première action le matin quand vous vous réveillez.


Je pense aussi évidemment à toutes ces notifications dont nous sommes abreuvés sur nos smartphones avec les réseaux sociaux, les messageries, les chats, les emails, les applications multiples et variées… Ainsi que sur nos ordinateurs si c’est un outil que vous utilisez pour le travail, là aussi les notifications peuvent être multiples…


Tout ceci endommage notre attention et notre concentration.


Le célèbre sociologue Herbert Simon a observé en 1970 déjà : « Ce que l'information consomme est plutôt évident : elle consomme l'attention de ses destinataires. Par conséquent, une richesse d'informations crée une pauvreté d'attention. »


Nous sommes envahis, submergés de notifications, d’informations disponibles à un clic, ou à un swipe, comme jamais auparavant. Et toute cette richesse crée une pauvreté d’attention.

De plus, nous ne sommes pas faits pour le multi-tasking, c’est un leurre… même nous les femmes, désolée de casser le mythe ;)


En réalité nous nous concentrons uniquement sur une tâche à la fois. On peut switcher de l’une à l’autre, plus ou moins rapidement, mais ça ne sera toujours qu’une seule à la fois… Et d’après le neuro-scientifique Christian Jarrett nous faisons ces tâches « avec beaucoup moins de compétence et de précision que si nous nous étions simplement concentrés sur un travail à la fois. »


En fonctionnant ainsi, en faisant du multi-tasking, nous divisons notre attention et elle en devient moins bonne pour chaque tâche que nous effectuons.

Comme si une part de notre attention reste un peu avec la tâche que nous venons de faire… Et du coup à force de sauter d’une chose à l’autre, on dilue petit à petit notre attention.


Les notifications perturbent notre attention, par exemple, si au moment où je suis en train de préparer le texte de cet épisode, je reçois une notification d’un nouveau message : qu’est-ce que je fais ?

  • Je peux m’arrêter d’écrire et aller lire ce message, j’aurai alors peut-être envie d’y répondre de suite et je le ferai ou je me dirai : "J’y répondrai plus tard", sauf que voilà… dans les deux cas mon attention a déjà été endommagée et cela me demandera du temps de me remettre dans ce que j’étais en train de faire, c’est-à-dire : écrire pour cet épisode.

  • Même si je décide de ne pas m’arrêter, le simple fait que mon attention a été attirée par un son, par une bannière, par une vibration, cela suffit pour me déconcentrer l’espace de quelques secondes… Là aussi mon attention vient de prendre un coup…

Si nous multiplions ça par le nombre de notifications que l’on peut recevoir en une matinée, voire une journée, vous constaterez comme moi que c’est juste effrayant et catastrophique pour notre attention à ce que nous sommes en train de faire !


Un autre élément qui m’a beaucoup marquée, ce sont ces études qui ont relevé que la simple présence d’un smartphone dans la pièce alors que l’on est en train de discuter avec quelqu’un a un impact sur la qualité de la relation.


Tom Rath nous relate une étude qui a été faite en 2014 appelée « The Iphone Effect », l’effet de l’iPhone, où les chercheurs ont découvert que le simple fait de placer un smartphone sur la table ou de le tenir en main nuisait à la qualité des conversations.


Chaque fois que le téléphone était visible - simplement visible - même si le téléphone n’était pas à l’une des personnes autour de la table : la qualité de la conversation était jugée moins satisfaisante par rapport aux conversations qui se déroulaient en l’absence de smartphone.

Nous ne sommes pas entièrement présents avec quelqu’un si notre attention est attirée par l’écran - qui peut s’allumer ou qui s’allume - si elle est perturbée par des notifications sonores, des bannières, des vibrations… Même si l’on ne regarde pas son téléphone, cela interrompt la conversation, et la qualité de la relation est moins bonne…


Est-ce quelque chose dont vous êtes conscients ?


Quelles solutions pouvons-nous mettre en place ?

Eh bien, c’est assez simple : enlever un maximum les notifications, les sons, les vibrations.

Nous pouvons aussi mettre notre téléphone en mode avion si nous ne souhaitons pas être dérangés.


Et lorsque nous sommes en relation avec quelqu’un d’autre : mettre le téléphone hors de vue et hors de portée, par exemple dans une autre pièce ou dans le sac.


Brian Johnson a même décidé de se passer complètement de smartphone !

Alors nous pouvons décider de ne pas être aussi extrême, mais c’est de notre responsabilité de prendre notre utilisation en main, pour que le smartphone reste notre outil et non pas que nous soyons son outil…


En bref, "être réactive" signifie diviser notre attention et donc sa qualité… dans le travail, l’activité ou la relation que nous sommes en train de vivre ici et maintenant.

Et qu’est-ce que c’est « être Créative » ?

Cela veut dire être pleinement présente, concentrée sur la tâche que nous sommes en train de faire. C’est aller en profondeur dans ce que l’on fait, dans ce que l’on vit, lui donner toute notre attention. C’est nous donner toutes les chances pour accomplir le meilleur.


Ça veut dire s’occuper de ce qui est important et pas nécessairement urgent, s’occuper de ce qui compte pour nous.


Pour moi cela veut dire préparer puis mener un entretien de coaching, préparer un nouvel épisode de podcast, des visuels pour les réseaux sociaux, un atelier, prendre du temps pour lire et continuer de me former.

Pour une mère au foyer cela va être la relation et l’éducation de ses enfants.

Pour chacun cela sera différent selon son travail et son occupation dans la vie.


De nos jours cette qualité d’attention est rare… pour les raisons déjà évoquées, et si nous avons envie de faire une différence que ça soit dans nos activités ou dans nos relations, cela passe par cette attention sans distraction !


C’est choisir d’aller profond plutôt que de rester au courant de tout et ainsi rester dans le superficiel.

C’est, dans la mesure du possible, se donner des temps de travail en bloc, où notre attention est pleinement à ce que nous faisons sans interruption, pour pouvoir donner le meilleur de nous-mêmes, pour être créative dans le sens large que ce mot peut vouloir dire.


Comme le dit Twyla Tharp, une grande chorégraphe de danse « La meilleure créativité est le résultat de bonnes habitudes de travail. »


« Sois Créative avant d’être Réactive » Ce concept m’a accompagnée tous ces derniers temps comme un mot d’ordre pour mes journées.

Cela m’aide à résister à la tentation d’aller consulter mes emails (professionnels comme personnels), mes messages, mes statistiques, mes comptes de réseaux sociaux, et de me plonger d’abord dans le travail Créatif, le travail important, que j’ai prévu de faire ce jour-là.


Cela demande un effort et surtout de changer nos habitudes… parfois mécaniques, dont on n’a pas forcément conscience.


Pour m’aider, j’ai enlevé des notifications qui me restaient encore : par exemple rien ne fait du son sur mon téléphone, si ce n’est les appels téléphoniques.

Je n’ai plus de bannière, si ce n’est 3 exceptions : pour la messagerie (car ça peut m’être utile concernant mes enfants), l’application d’apprentissage de langue (pour ne pas que j’oublie de faire ma leçon d’italien du jour ;)) et les alertes météo pour ma région. C’est tout.


Pas de bannière, pas de son, pas de pastille pour toutes les autres applications. Je les consulte quand je choisis de les consulter et non pas quand elles viennent attirer mon attention.


J’ai enlevé les bannières sur mon ordinateur également.

J’ai arrêté d’avoir mon compte email ouvert en arrière-plan. Il est fermé. Sauf quand je décide d’aller consulter mes emails.


Quand je travaille – comme maintenant – mon téléphone est éloigné de moi, voire même il est posé à l’envers, ainsi je ne peux pas voir quand l’écran s’allume. Je choisis de le regarder au moment que j’ai décidé, en l’occurrence après avoir terminé mon travail Créatif important de la journée.


J’ai choisi de mettre la priorité sur mon attention et ma concentration, plutôt que sur le fait de voir et d’être au courant tout de suite de ce qui se passe, de répondre sur le champ à un email ou à un message.

Et je constate à chaque fois combien c’est bénéfique !


Dans le cadre de mon travail, je suis plus créative et plus efficace, je mets moins de temps à créer et à faire ce que je souhaite faire. Mon attention n’est pas dissipée, je suis concentrée et pleinement à ce que je suis en train de faire.


Pour ce qui est de mes relations, j’appliquais déjà certains principes coup les différences sont moins importantes, par contre cela soutient ma motivation à continuer et même à les intensifier. Et je suis d’autant plus attentive à l’effet du téléphone lorsque c’est celui de mon interlocuteur qui est visible, qui vibre, qui sonne, qui s’allume…


J’ai conscience que cela ne peut pas s’appliquer comme tel à tout le monde, je vous partage ce que je fais pour vous donner un exemple. J’ai dû chercher, tâtonner, et du reste j’ajuste encore tout ça continuellement.


A vous de trouver la façon de faire qui vous convienne à vous, à ce que vous faites comme travail, activité, et à votre réalité de vie !


Dans tous les cas, je suis persuadée que nous avons tout à y gagner « d’être Créative avant d’être Réactive » !

Récupérons notre capacité d’attention si précieuse qui nous est volée par notre sympathique smartphone - par ailleurs bien pratique - mais qui ne nous rend pas du tout service ici il faut le dire !


Comme le dit Steve Chandler : « Si vous gardez la pensée qu'à tout moment votre vie est soit une création soit une réaction, vous pouvez continuellement vous rappeler de créer. »



Avez-vous pu observer ces impacts du téléphone, des notifications sur votre attention ?

  • Si ce n’est pas le cas, je vous propose de vous observer aujourd’hui, ainsi que les personnes autour de vous.

  • Si c’est le cas, alors qu’allez-vous mettre en place pour privilégier votre attention, votre Créativité, aujourd’hui ? Décidez d’une petite chose que vous pouvez faire et mettez-la en action. Puis observez son impact.


 

Vous souhaitez me contacter pour discuter avec moi ? C'est par ici.

Vous souhaitez être informé.e de la publication de mon prochain article ? Inscrivez-vous ici.