top of page
Rechercher
  • Rachel Hemes

Comment trouver sa mission ?

Dernière mise à jour : 5 déc. 2022




Dans cet article nous verrons en quoi consiste la mission de vie personnelle, quelles en sont les différentes étapes et quelques pistes pour la découvrir.


Pour commencer, le terme « mission » que j’emploie ici renvoie à « une orientation inscrite dans l’être de chacun en vue d’une action sociale » comme le dit Jean Monbourquette*.


Ainsi, la mission est inscrite en nous et non créée par nous et elle se fait au bénéfice d’autres personnes.

Elle se cache aussi sous d’autres termes tels qu’idéal à poursuivre, passion, but important à atteindre, désir profond et persistant, enthousiasme débordant pour telle activité…


La révélation de la mission se fait souvent de manière discrète.

La connaissance de soi est un des facteurs principaux dans la découverte de sa mission, car la mission s’enracine dans l’identité de chaque personne. Comme le dit Monbourquette : « La mission découle de l’être, elle ne se confond pas avec lui. »


Nous avons chacun.e une identité unique et spécifique, et nous seul pouvons accomplir la tâche unique y afférente.

La découverte de sa mission est le fruit de réflexion, de solitude et aussi de crainte de se tromper.


Il y a deux périodes de la vie propice à la découverte de sa mission :

l’adolescence et le mitan de la vie. L’adolescence pour sa richesse en intuition. Le mitan de la vie où nous faisons souvent un bilan de ce que l’on a accompli jusque-là et où les rêves, les idéaux, les espoirs peuvent ressurgir et s’imposer à nouveau à nous avec urgence.


Cependant il n’y a pas d’âge pour découvrir sa mission, il n’est jamais trop tard !


La mission et son actualisation dans nos vies est source de bienfaits.

  • Elle donne un sens à notre vie.

  • Elle donne de la force pour refuser ce qui l’entrave et développer les potentiels.

  • Elle tonifie notre estime de soi et notre confiance en soi.

  • Enfin, son accomplissement enrichit la communauté humaine.


Vous l’aurez compris, nous avons tout intérêt à découvrir notre mission et à la mettre en œuvre tant pour notre bien-être que pour celui des autres.


Voici maintenant les 3 étapes décrites par Monbourquette dans le cadre de notre mission :


1ère étape : Le lâcher prise

Pour nous permettre de découvrir et d’entrer dans notre mission, il importe de faire ses deuils des pertes ou d’une période précédente, et également de guérir ses blessures par le pardon. Ces deuils et ses blessures non traités peuvent être des obstacles à découvrir notre mission.


Ces deux aspects mériteraient qu’on s’y attarde plus longuement. J’en ferai peut-être des prochains articles. Pour l’instant, j’avais simplement envie de les évoquer comme étant des étapes nécessaires.


2ème étape : La « marge »

C’est la période de l’entre-deux, la période du désert inconfortable où il semble que rien ne se passe et qui est pourtant très riche car le terrain se prépare en profondeur.


C’est une phase propice et essentielle d’approfondissement de son identité.

Et du coup à tout exercice qui participe à mieux nous connaître dans notre entièreté, ce qui implique aussi les zones que nous avons mises de côté ou niées. Ce n’est pas évident de mettre ces zones à jour tout seul… d’où un accompagnement qui peut être bénéfique pour nous aider à voir nos angles morts.


Il y a aussi plusieurs exercices que nous pouvons effectuer, par exemple, voici un exercice pour découvrir vos valeurs :

  • Choisissez 5 héros mythiques, historiques ou contemporains que vous admirez particulièrement.

  • Décrivez en quelques mots en quoi vous les admirez.

  • Une fois que c’est fait, demandez-vous-en quoi cette description correspond à vos aspirations.

Comme un miroir, le fait d’admirer telle ou telle qualité chez quelqu’un est un bon indice que vous la démontrez déjà en partie ou que vous désirez la développer.


Voici maintenant 4 stratégies pour découvrir sa mission :


1) L’histoire de notre vie

Il s’agit d’écrire sur une feuille notre date de naissance, puis de noter tous les événements importants qui se sont passés au cours de notre vie jusqu’à aujourd’hui. L’idée est d’en avoir ensuite une image globale et d’essayer de mettre à jour les thèmes récurrents, les fils sous-jacents à notre histoire. L'exercice se fait très bien en première partie seul, et pour ce qui est de rendre visible les thèmes récurrents c’est plus facile si nous sommes accompagnés.


2) Les rêves de l’adolescence

L’adolescence est une période riche en intuitions, c’est l’âge des héros et des héroïnes. Voici quelques questions que nous livrent Monbourquette pour vous en souvenir :

- Quels types de personne ne vouliez-vous surtout pas devenir ?

- Quelles formes d’occupations vous repoussaient ?

- Qui étaient vos héros ?

- Quelles situations vous faisaient rêver ?


3) Notre mission à la perspective de notre mort

Il s’agit d’imaginer ses propres obsèques et ce que les gens raconteraient de nous. Je vous en parle de manière plus détaillée dans l’article « Et si on commençait par la fin ? », que je vous invite à lire (ou écouter) si vous voulez en savoir plus.


4) Notre passion

La passion étant un intérêt qui se distingue par une forte intensité émotionnelle. Elle génère aussi des moments de « flow », cet état où nous sommes totalement pris par notre tâche, sans voir le temps passer, où nous sommes adéquatement challengé quant à la difficulté vis-à-vis de nos aptitudes. C’est quelque chose que nous aimons faire pour elle-même, que nous faisons bien et qui nous dynamise. La passion est également durable dans le temps.


Pour la découvrir voici quelques questions de Monbourquette :

- Qu’est-ce qui vous fait vraiment vivre, et non seulement vivoter ?

- Quel passe-temps ou hobby vous passionne ?

- Vers quel rayon de livre vous dirigez-vous en entrant dans une librairie ?

- Quelles émissions ou vidéos vous captivent ?

- Quels sujets de conversations vous intéressent au plus haut point ?


Vos réponses à ces 4 exercices seront autant d’indications de ce que pourrait être votre mission.

3ème étape : La mise en oeuvre

Cette phase nécessite du courage, de la persévérance, de la patience et du discernement. Il s’agit de progresser à petits pas pour ne pas se précipiter et s’impatienter. L’important ici étant de se mettre en route, et d’y mettre tout son cœur.


Nous pouvons nous attendre à des obstacles sur notre chemin, des obstacles externes et internes. Nous ferons peut-être face également à de la désapprobation car nos décisions peuvent effrayer et déranger des gens autour de nous en venant réveiller la quiétude établie ou le fait qu’eux-mêmes n’ont pas eu le courage de poursuivre leur mission.


Dans cette phase aussi savoir demander de l’aide est un atout précieux ainsi que le fait de nous entourer de personnes qui sauront croire en nos projets.


Enfin, notre mission n’aura de cesse d’évoluer, comme le dit Monbourquette : « Je n’entrevois pas encore le bout de ma mission. »


Voilà, si cet aperçu vous a plu, je vous recommande chaudement le livre de Jean Monbourquette pour poursuivre votre cheminement.


Sachez que je suis aussi disponible en tant que coach pour vous accompagner dans vos réflexions, n’hésitez pas à me contacter pour que nous puissions en discuter.


 


Pour aller plus loin


* La références du livre, pour celles et ceux que ça intéressent de creuser plus loin :

A chacun sa mission, de Jean Monbourquette


Vous souhaitez recevoir par email deux fois par mois un condensé d’inspiration et d’encouragement ? Vous pouvez vous inscrire gratuitement à l’Etincelle !



bottom of page